RDC: Procès Chebeya : Une audience à huis clos pour auditionner quelques agents de l’ANR

0
RDC: Procès Chebeya : Une audience à huis clos pour auditionner quelques agents de l'ANR
Congolese head of the Voix des Sanx-Voix (Voice of the Voiceless) (VSV) party Floribert Chebeya poses 07 April 2005, during a visit in Brussels. (Photo by ETIENNE ANSOTTE / BELGA / AFP)

L’audience de ce mercredi 6 avril 2022 dans le cadre du procès du double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana va se tenir au Palais de justice et non en foraine à la prison militaire de Ndolo comme d’habitude. La haute cour militaire l’a décidé ainsi au regard de la qualité des personnes dépositaires et de la sensibilité de leurs dépositions. Parmi les dépositaires il y a quelques agents de l’agence nationale de renseignements (ANR), notamment consul Numbi, directeur de cabinet de Kalev Mutond alors administrateur général de l’ANR. Ces agents ont été cités par Paul Mwilambwe dans ses dépositions devant la haute cour militaire.

« L’audience va se passer à la haute cour militaire au Palais de la justice, en fonction de la qualité des personnes qu’on va auditionner. Leurs qualités nécessitent qu’elles soient auditionnées de l’autre côté car ce sont des personnes protégées par la loi. Donc ça sera à huis clos », a déclaré à ACTUALITE.CD, Me Élie Mbikayi avocat de la partie civile.

L’ancien auditeur général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), le général Joseph Ponde avait, au cours de l’audience du mercredi 30 mars dernier, relaté comment le prévenu Paul Mwilambwe est parti de l’inspection générale de la police passant par l’auditorat militaire jusqu’à se retrouver à l’agence nationale de renseignements (ANR) après l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

« (…)Pendant qu’on parlait, je reçois deux agents qui se présentent comme des agents de l’ANR me disant que l’administrateur général de l’agence nationale de renseignements (ANR) les a envoyés prendre Mwilambwe. J’ai appelé l’AG, effectivement il me confirme que c’est lui qui a envoyé les gens en promettant qu’après audition, Mwilambwe allait retourner à l’auditorat. Depuis lors, Mwilambwe n’est jamais retourné”, avait expliqué le Général Ponde.

Le huis clos de ce jour est décrété conformément au décret-loi numéro 032003 du 11 janvier portant création et organisation de l’ANR en son article 21 qui dispose notamment que les fonctionnaires de l’ANR ont droit à la protection de leurs identités.

Article précédentRDC : 8 élèves proclamées lauréates du concours de dissertation « Ambassador for a day »
Article suivantRDC-Kasaï oriental : les femmes de MbujiMayi à l’école de l’entrepreneuriat

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici