RDC : Démarrage du Réseau des alliances parlementaires de l’Afrique Centrale

0
RDC : Démarrage du Réseau des alliances parlementaires de l’Afrique Centrale

Le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo a tenu, lundi, une séance de travail avec une délégation du «  Réseau des alliances parlementaires de l’Afrique centrale pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle » (RAPAC-SAN), venue solliciter l’implication de la RDC dans la mise en place et le lancement des activités de cette structure régionale. La démarche de cette organisation, dont la mission est de faire le plaidoyer sur la lutte contre l’insécurité alimentaire auprès des décideurs, est encouragée par la FAO à travers son représentant pays qui faisait partie de la délégation.

L’initiative a été vivement saluée par le président du Sénat congolais qui s’est dit très préoccupé par cette question.

« La question liée à l’alimentation est d’une importance capitale car notre santé est liée à ce que nous mangeons », a laissé entendre le président de la Chambre haute du Parlement avant d’ajouter : « on ne peut pas comprendre que la RDC, avec ses 80 mille hectares de terres arables, puisse continuer à importer la nourriture ». Modeste Bahati a saisi cette occasion, pour annoncer à ses hôtes son initiative visant à faire réviser et modifier la loi sur l’agriculture pour la rendre souple, afin d’attirer plusieurs investisseurs de ce secteur au pays, pour accompagner la vision du

Chef de l’Etat, celle de diversifier l’Economie congolaise.

La RDC a adhéré à cette structure après le Gabon et la République du Congo Brazzaville. Cette délégation a été conduite au Sénat de la RDC par le secrétaire générale du RAPAC-SAN, en même temps, 2ème vice-président du Sénat du Congo Brazzaville, Mboudo Nesa.

RAPAC-SAN chez Christophe Mboso

Dans le même registre, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, a reçu en audience, le même lundi, dans son cabinet de travail, cette importante délégation conduite par le représentant-résident de la FAO en RDC, Aristide Ongone Obole, accompagné du vice-président du réseau et sénateur du Congo-Brazzaville, Alphonse Mboudo Nesa.

Au sortir de l’audience, le représentant résident s’est exprimé en ces termes : « se retrouver à l’Assemblée nationale n’a jamais été une coïncidence. C’est une rencontre qui a été prévue depuis une longue date. J’ai dû rencontrer à plusieurs reprises l’honorable président de l’Assemblée nationale pour préparer cette rencontre où il a été question, sur requête du gouvernement de la RDC, de mettre en place en RDC l’Alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui est fonctionnelle dans les autres pays de la CEEAC ». Cette alliance, a-t-il ajouté, devra se mettre en place cette semaine. Selon lui, la délégation a estimé que le gouvernement seul ne parviendra pas à accorder l’importance et les moyens nécessaires à mettre en place l’Alliance parlementaire, raison pour laquelle les parlementaires doivent s’impliquer pour que ce secteur qui connait beaucoup de péripéties en RDC puisse démarrer avec leur appui. Le Secrétaire général du réseau au niveau de l’Afrique centrale et sénateur du Gabon, Jean-René Zamba Mabo a, de son côté, présenté les missions de cette alliance parlementaire, à savoir : consentir l’impôt pour constituer le budget par la suite, contrôler l’action du gouvernement et de voter des lois.

Article précédentRDC: Affaire Mwant Jet , Gueda Yav prête à rembourser les 40% de la part de son ex-associé Michael Yav
Article suivantRDC : signature d’un partenariat pour la commercialisation des montres made in RDC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici