RDC : Le Président Félix Tshisekedi insiste sur la nécessité de rassurer les partenaires forestiers

0
RDC : Le Président Félix Tshisekedi insiste sur la nécessité de rassurer les partenaires forestiers

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a insisté vendredi, au cours de la 47ème  réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée en présentiel, sur la nécessité de rassurer les partenaires publics et privés soucieux d’investir dans le secteur forestier, a indiqué le porte-parole du gouvernement, ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, dans le compte-rendu de ladite réunion.

« Le Chef de l’Etat  a insisté sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour rassurer les partenaires publics et privés soucieux d’investir dans le secteur forestier, porteur de bien-être pour nos populations »,A fait savoir le ministre Patrick Muyaya.

Partant du constat que la gestion du secteur forestier congolais fait face à des défis structurels et organisationnels, le porte-parole du gouvernement a affirmé que le Président de la République a rappelé les engagements pris par la RDC à l’occasion de sa participation à la Conférence de parties sur le climat COP 26 à Glasgow, en vue de stopper et renverser la déforestation d’ici 2030.

« Le Président de la République a indiqué que ces engagements devraient se traduire par la prise des mesures urgentes pour préserver et améliorer la performance du secteur forestier », a-t-il souligné, ajoutant qu’après la publication du rapport de l’Inspection générale des finances sur la gestion de ce secteur, le Chef de l’Etat a encouragé la vice-Première ministre en charge de l’Environnement et développement durable en collaboration avec les ministres sectoriels et les institutions impliquées dans la gouvernance climatique à rédiger un rapport exhaustif sur l’état d’avancement du processus-pays et à présenter dans la quinzaine au Conseil des ministres, les défis et les prochaines étapes.

Port en eaux profondes de Banana

Le porte-parole du gouvernement, ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, a également affirmé que le Président de la République tient au respect strict des clauses de la convention de collaboration conclue en 2018,  amendées et consolidées le 11 décembre 2021, en vue de la matérialisation du projet du port en eaux profondes de Banana.

A la suite  du rapport des séances de travail que la délégation ministérielle congolaise a eues avec les responsables de la société DP World du 7 au 8 mars 2022 à Dubaï, pour convenir des actions à entreprendre à très court terme pour l’avancement, a-t-il dit, le ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et habitat, et celui des Infrastructures et travaux publics, les ministres de la Défense nationale, de l’Industrie, des Affaires foncières ainsi que celui des Hydrocarbures ont été chargés de tout mettre en œuvre pour respecter les engagements mutuellement conclus.

« Ceci concerne, notamment la fixation des échéanciers de paiements pour les opérations d’expropriation des riverains présents sur le site de Banana, la délocalisation et la relocalisation des éléments de la force navale se trouvant sur le site dédié pour les travaux de la phase 1 de la construction et de la mise en service, les arbitrages techniques pour la réalisation des infrastructures routières, principalement sur l’axe Banana-Matadi », a noté le ministre Muyayaprécisant que le Premier ministre a été encouragé d’assurer la réalisation de tous ces engagements dans le délai.

Par ailleurs, le ministre Patrick Muyaya a laissé entendre que : «Face à la nécessité d’intégrer dans la mise en œuvre des programmes agricoles lancés par le gouvernement, les leçons des expériences antérieures afin d’arriver à une réelle transformation qui devra se matérialiser par des résultats en termes de quantité produites, de qualité et de prix pour des populations consommatrices, le Président de la République a rappelé son initiative relative à l’agenda de transformation agricole de la République démocratique du Congo qu’il a lancé en début de l’année ».

Et de poursuivre : «Il a indiqué que le plan de travail et le budget annuel pour la première phase a été élaboré à l’Institut international de l’agriculture tropicale (IITA) de Bukavu du 23 au 27 février dernier au cours d’un atelier de planification ayant regroupé toutes les parties prenantes», précisant que huit zones de développement agricole ont été sélectionnées pour cette première phase qui, selon lui, met l’action sur la relance de la filière semencière et sur la finalisation des projets inscrits dans le programme volontaire agricole.

Pour y parvenir, a-t-il dit, le ministre d’Etat au Plan, le ministre du Budget, le ministre des Finances, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et élevage, chacun en ce qui le concerne, sous la coordination du Premier ministre, ont été chargés de veiller au bon déroulement de ce programme.

Journée congolaise à l’Expo-Dubaï 2020

« Le Président de la République a engagé le gouvernement à capitaliser les acquis de l’Expo-Dubaï 2020, afin de permettre à la nation d’en tirer pleinement profit », a souligné le porte-parole du gouvernement, avant de signaler que le Chef de l’Etat a remercié tous les acteurs publics et privés qui ont travaillé pour la réussite de la participation à cet événement mondial.

Saluant la participation de la RDC à cette grande exposition universelle, a-t-il fait savoir, le Président de la République a rappelé que la journée nationale de la RDC à l’Expo Dubaï 2020 qu’il a présidée sous le thème «Nous faisons battre le cœur de l’Afrique» a été marquée par la participation de différents acteurs économiques et culturels sur la destination prometteuse que représente la République démocratique du Congo.

«Précédée d’un grand forum sur les acteurs, la journée nationale a été l’occasion de mettre en exergue nos opportunités, notamment dans les domaines des mines, des hydrocarbures, de l’agriculture, du tourisme, de l’environnement et de la culture avec un point d’honneur sur notre biodiversité faisant de nous pays-solution au problème climatique auquel est confronté la planète», a rapporté le ministre Muyaya.

Éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022

Le Président de la République a, au nom du peuple congolais, réitéré tous les encouragements aux Léopards pour ce qu’ils ont donné jusqu’à atteindre le dernier niveau des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 ainsi qu’à tout le staff qui les encadre.

« En dépit des efforts remarquablement déployés, le rêve collectif de renouer avec la Coupe du monde a été brisé par la victoire de la sélection marocaine sur la nôtre », a fait remarquer le Chef de l’Etat. Face à cette situation, a affirmé le ministre Muyaya, le Président de la République a appelé à une prise de conscience pour dresser le bilan objectif, rectifier les erreurs et préparer un redéploiement plus efficace en perspective de prochaines échéances dont la Coupe d’Afrique des nations de 2023, soulignant que cet encadrement doit aussi concerner toutes les autres disciplines sportives.

Appel du Premier ministre au gouvernement à travailler dans la sérénité

Le chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde, a, au cours dudit Conseil, appelé l’ensemble du gouvernement à  travailler davantage dans la sérénité pour exécuter le Programme de gouvernement, afin de rencontrer les attentes du peuple congolais.

Il a par ailleurs, informé les membres du Conseil que pour accélérer le processus des mutualisations des identifications de recensements et d’enrôlements de la population, après la signature de différents décrets, il a réuni le 28 mars dernier, toutes les parties prenantes, notamment la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’Office national de l’identification de la population (ONIP)et l’Institut national des statistiques (INS) pour le démarrage effectif des opérations communes de cartographie électorale lesquelles déboucheront  sur un fichier général de la population utilisable par toutes les trois structures dans le respect des attributions et de l’indépendance de chaque institution ou structure.

Il a  en outre, rappelé que depuis une semaine, les travaux de la commission paritaire gouvernement-ban syndical de l’Enseignement supérieur et universitaire ainsi que la recherche scientifique et innovation  technologique se poursuivent normalement à Bibwa à Kinshasa dans des perspectives qui, selon lui, permettent d’envisager à brève échéance une reprise apaisée des activités dans ce secteur. La signature de Protocole d’accord entre les parties est attendue incessamment avec le gouvernement et le ban syndical.

Article précédentMali : Plus de 200 terroristes tués par l’armée malienne
Article suivantRDC-FEC: Ouverture à Kinshasa de la 2ème édition du forum « Chalenge Entreprise »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici