RDC : La RDC pourra atteindre 400 millions USD en 2022 au titre subvention pétrolière pour éviter la spéculation des prix

0
RDC : La RDC pourra atteindre 400 millions USD en 2022 au titre subvention pétrolière pour éviter la spéculation des prix

L’Assemblée nationale a adopté ce jeudi 31 mars, en première lecture, 6 projets de loi de ratification des ordonnances-loi. Ils ont été présentés et défendus par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pour ceux concernant les accords de prêt et par le ministre du commerce extérieur Jean-Lucien Bussa pour ceux relatifs aux accords commerciaux. Réagissant aux préoccupations des élus sur l’augmentation de la dette de la République Démocratique du Congo à cause de ces accords de prêts, le ministre des Finances a fait savoir que les dettes sont toujours récurrentes et que le gouvernement paie certaines dettes intérieures ou extérieures.

Cependant, contrairement aux prévisions budgétaires, le ministre des Finances a fait part aux élus de sa crainte sur l’augmentation de la créance due aux pétroliers en termes de manque à gagner dans le cadre de leur exercice de travail.

“Pour la dette intérieure, nous avons un plafond budgétaire que vous avez fixé (députés nationaux en tant qu’autorité budgétaire). Ma grande crainte est que pour cette année qu’il soit dépassée non pas parce qu’on a payé de manière arbitraire tel ou tel autre selon qu’il est plus certifié sa créance mais à cause de la subvention des produits pétroliers, la grosse tête liée aux interventions du secteur bancaire pour assurer la paie des fonctionnaires de l’État. Pas plus tard qu’il y a une semaine ou 10 jours, j’ai eu à faire face à une demande de paiement de 117 millions USD au titre du manque à gagner des pétroliers pour le deuxième trimestre de l’année passée. Après des discussions intenses avec la profession pétrolière et une révision de certains chiffres à la baisse, nous avons payé 56 millions USD mais il reste encore des demandes notamment pour le second semestre dont la certification n’est pas encore faite et puis pour l’année en cours”, a indiqué aux députés nationaux, Nicola Kazadi.

Cette subvention pourra atteindre 400 millions USD pour l’année en cours afin de maintenir le prix des produits pétroliers stables.

“Rien que pour 2022 vous avez approuvé un budget de l’ordre de 80 millions USD au titre de la subvention pétrolière mais avec la hausse des prix en cours en faisant de simple projection nous pensons que nous pourrons arriver à 400 millions USD de subvention si nous voulons maintenir le prix à son niveau actuel”, a-t-il dit.

Actuellement, un litre d’essence par exemple coûte 2095 FC. Le gouvernement compte effectuer “un approvisionnement le plus compétitif possible pour maintenir les prix au niveau le plus accessible possible sachant l’impact que pourrait avoir une hausse de prix du carburant à travers l’ensemble de l’économie”.

L’impact de la guerre en Ukraine se fait sentir bien au-delà de ses frontières. Parmi les conséquences, il y a également la hausse des prix des produits énergétiques.

Au regard de la situation économique internationale marquée par la guerre en Ukraine et la crise de la Covid-19, le Gouvernement de la République veut mettre sur pied des mesures économiques urgentes afin de permettre au pays de résister à la pression et d’arrêter la spéculation des prix qui s’annonce déjà sur les marchés. C’est dans cette optique que le Premier Ministre Sama Lukonde a présidé mardi 29 mars, au ministère du Plan, la réunion de la commission ECOFIN du Gouvernement afin de prendre des dispositions idoines en République Démocratique du Congo.

Selon le Ministre d’État au Plan, Christian Mwando Nsimba, qui a fait le compte rendu de cette importante réunion à la presse, d’ici la fin de la semaine, le gouvernement va communiquer sur des mesures économiques qui s’imposent pour faire face aux effets dûs à la guerre en Ukraine.

Article précédentNigeria- Foot : le Nigeria dissout son staff technique ! (officiel)
Article suivantRDC-Assemblée nationale : Deux projets de ratification en matière judiciaires dans le cadre des relations diplomatiques entre la RDC et la Belgique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici