RDC : Nouveaux affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23

0
RDC : nouveaux affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23 à Chanzu et Runyonyi (Rutshuru)

Des combats sont signalés depuis tôt le matin de ce lundi 28 mars entre les FARDC et les rebelles du M23 sur les collines de Chanzu et Runyonyi respectivement à plus ou moins 10 et 15 Km de Bunagana, cité frontalière avec l’Ouganda dans le territoire de Rutshuru (Nord Kivu). Les sources de la société civile locale signalent des détonations d’armes lourdes depuis l’aube. Ce matin, un déplacement massif de la population est signalé, les uns vers Rutshuru-centre alors que les autres traversent en Ouganda voisin.

« Les éléments du M23 ont attaqué les positions de nos vaillantes FARDC basées à Chanzu et Runyonyi. C’était vers 1h du matin. Présentement, les populations sont en train d’évacuer pour se réfugier dans le pays voisin, l’Ouganda. Il y a déjà certains habitants qui ont déjà traversé la frontière. Ceux qui résistent à la direction de Rutshuru centre », dit à ACTUALITE.CD Jean Damascène Baziyaka, coordinateur du cadre des jeunes bâtisseurs de la paix, une organisation locale membre de la société civile.

Pour l’instant, le porte-parole de l’armée au Nord-Kivu n’a pas été répondu aux multiples sollicitations d’ACTUALITE.CD.

« Les affrontements se poursuivent et les populations ne peuvent pas rester là où il y a des bombardements. À Bunagana, il y a débandade parce que ceux-là qui viennent de Chanzu et de Runyoni sont en train d’évacuer et donc, même à Bunagana, c’est la débandade », a M. Baziyaka.

C’est depuis novembre dernier que les combattants du M23 s’illustrent par des attaques contre les positions des FARDC dans le territoire de Rutshuru. Les collines de Chanzu et Runyonyi ont été brièvement occupées par le M23 en novembre dernier avant d’être reprises par l’armée. Cette dernière avait accusé les combattants M23 en provenance du Rwanda d’être à la base de l’attaque. Les FARDC avaient indiqué que ces combattants attaquaient à partir du sol congolais. Ce qu’avait démenti le Rwanda.

Le Chef d’état-major de l’armée congolaise, le lieutenant-général Céléstin Mbala s’était même rendu au Rwanda pour connaître les autorités militaires rwandaises. Les combats de ce lundi à Chanzu et Runyonyi interviennent alors que le Chef d’état-major des FARDC séjourne à Goma.

L’armée a indiqué la semaine dernière avoir détruit l’état-major du M23 dans le territoire de Rutshuru. La rébellion, sans attendre, indiquait qu’elle subissait la violence de la part du gouvernement.

Lire ici: RDC: le M23 dit regretter la « violence lui imposée » par les FARDC en dépit de nombreuses correspondances adressées aux autorités

Le M23 avait été défait en 2013 par l’armée congolaise. Ses combattants ont été regroupés ensuite en Ouganda et au Rwanda, respectivement dans des camps et pas en position offensive. D’autres s’étaient rassemblés dans le Rutshuru. Ce refait parler de lui depuis début novembre, quand il a été accusé d’avoir attaqué plusieurs positions militaires.

Article précédentBarrage Mondial 2022 (Q): Algerie-Maroc , les billets revendus à des prix exagéré
Article suivantRDC: Pourquoi la réapparition des rebelles du M23 ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici