Invasion russe: Trois femmes noires lèvent plus de 60 000 $ pour des étudiants africains fuyant l’Ukraine

0
Invasion russe: Trois femmes noires lèvent plus de 60 000 $ pour des étudiants africains fuyant l’Ukraine

Trois femmes noires ont collecté plus de 50 000 £ (60 000 $) pour aider les étudiants noirs à fuir l’Ukraine au milieu de l’invasion russe, rapporte News One.

Trois femmes britanniques ont collecté plus de 50 000 £ pour aider des centaines d’étudiants noirs à fuir l’Ukraine alors que l’invasion russe se poursuit.

Patricia Daley, une avocate de 29 ans basée à Londres, et Tokunbo Koiki, une assistante sociale de 40 ans, ont repéré les tweets de Korrine Sky lors de son voyage essayant de fuir l’Ukraine .

La Londonienne Patricia Daley et son amie Tokunbo Koiki ont vu un tweet d’une étudiante noire qui documentait sa situation tumultueuse en essayant de fuir l’Ukraine. La jeune femme identifiée comme Korrine Sky étudiait dans la ville orientale de Dnipro lorsque le chaos a commencé.

Les trois femmes sont entrées en contact sur Twitter pour coordonner la campagne après que des vidéos sur les réseaux sociaux aient montré des scènes dans lesquelles des étudiants noirs ont été empêchés de traverser la frontière en toute sécurité.

Les images ont déclenché des hashtags, dont #AfricansinUkraine, qui ont commencé à apparaître sur les réseaux sociaux, craignant que les Noirs tentant de fuir ne subissent un traitement raciste.

Des vidéos précédentes publiées sur son Twitter révèlent des habitants encerclant la voiture de la jeune étudiante, tentant de l’empêcher, ainsi que d’autres personnes de couleur, de passer la frontière. Un autre clip montre de longues files d’attente alors que des milliers de réfugiés et d’habitants attendaient avec impatience de traverser vers le pays voisin.

En réponse, Daley et Koiki ont contacté Sky et ils ont coordonné une campagne pour soutenir les étudiants noirs que les autorités ukrainiennes empêchent de traverser la frontière en toute sécurité.

En raison de leur travail, la femme a déclaré à Sky News qu’elles avaient maintenant aidé plus de 500 étudiants noirs à fuir l’Ukraine en « finançant les frais de transport, comme l’organisation de taxis et d’autres besoins d’urgence ».

Koiki, qui est assistante sociale, a rappelé les messages troublants qu’elle a reçus d’étudiants noirs en Ukraine qui ont été horrifiés par la discrimination qu’ils ont rencontrée.

« Les gens ont dit qu’ils avaient été poussés, renvoyés et agressés physiquement des deux côtés de la frontière en Ukraine, en Roumanie et en Pologne », a-t-elle déclaré. « Je pense qu’ils ont été traités différemment aux frontières à cause de leur peau », a ajouté Daley. « Le racisme se produit maintenant même dans des situations où il y a la guerre. »

Selon les rapports, le contingent d’étudiants ukrainiens d’Afrique comprend des pays tels que le Maroc, le Nigeria et l’Égypte. On estime que 16 000 étudiants africains sont inscrits dans les universités de tout le pays.

Clement Akenboro, un étudiant en économie du Nigeria, a déclaré à NPR qu’il avait été jeté d’un train en direction de la Pologne depuis Lviv par des agents de sécurité.

« Ils droguent tous les Noirs du train », a-t-il déclaré.

Filippo Grandi, le haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a publié une déclaration sur les mauvais traitements en cours.

« Il ne devrait y avoir absolument aucune discrimination entre les Ukrainiens et les non-Ukrainiens, les Européens et les non-Européens. Tout le monde fuit les mêmes risques », a déclaré Grandi aux journalistes, ajoutant que les incidents racistes « n’étaient pas le produit des politiques de l’État », rapporte NBC News.

Le Dr Ayoade Alakija, envoyé spécial de l’OMS, a qualifié d’ »inacceptables » les scènes de racisme montrées en Ukraine et autour de ses frontières.

L’Union africaine a également fait part de ses inquiétudes, les dirigeants du Sénégal, du Nigéria et d’un certain nombre d’autres pays africains condamnant la discrimination.

Environ 660 000 réfugiés ont fui l’Ukraine vers les pays voisins au cours des six derniers jours, selon l’ONU.

Article précédentGuerre-Ukraine : La Fondation Real Madrid ouvre un canal de dons pour le peuple d’Ukraine
Article suivantL’armée française tue un haut cadre d’Al-Qaida au Mali

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici